Fonctionnement de la machine

La machine à coudre ne s’est répandue dans les foyers que vers les années 1900, bien que celle-ci ait été inventée en 1830. Quel bonheur alors de pouvoir utiliser une machine pour travailler plus vite, une vraie révolution pour la ménagère et le tailleur! En presque 200 ans, celle-ci aura bien évolué. Tout d’abord manuelle, puis à pédale et électronique et même assistée par ordinateur. On n’arrête pas le progrès!

Comment fonctionne une machine à coudre ?

Afin de comprendre le fonctionnement actuel de votre outil de travail, le mieux est de s’informer. Facile à dire, n’est-ce pas ? Mieux que des mots ou des photos, nous avons trouvé pour vous cette vidéo expliquant comment une machine à coudre fonctionne, avec une vue de l’intérieur :

Et voilà le travail !

Pour résumer  …

Lorsqu’on appuie sur la pédale, l’aiguille est actionnée, c’est à dire qu’elle monte et descend. Elle a exactement le même fonctionnement que la pédale d’accélération de votre voiture : plus on appuie, plus elle ira vite. Certaines machines n’ont cependant pas de pédale, elles disposent alors d’un simple bouton on/off.

L’aiguille est l’élément essentiel pour le fonctionnement de votre machine. Elle est différente d’une aiguille « normale » pour la couture à main. Contrairement à celle-ci où le fil passe par un chas (le trou) situé à l’opposé de la pointe, le fil d’une machine à coudre passe dans le chas de l’aiguille situé à côté de la pointe.

Le point de piqûre de la machine à coudre est formé par deux fils qui cousent en même temps:

  • un fil venant du dessus, de la bobine, et passant dans le chas de l’aiguille
  • un fil venant du dessous, de la canette, qui passe sous le tissu

Ces deux fils s’entrecroisent à chaque mouvement de l’aiguille et forment un nœud, autrement dit un « point de couture ». L’enchaînement de ces points forme une chaîne et donne donc la couture. Pour être plus précis, l’aiguille est abaissée au travers du tissu – sous la plaque – par le moteur de la machine. Un crochet rotatif attrape le fil du dessus – venant de la bobine – et l’enroule autour de la canette. Cela crée une boucle avec le fil de la canette. Le releveur de fil tire sur le fil venant du dessus qui a accroché avec lui celui du dessous. Les griffes d’entrainement tirent ensuite le tissu vers l’avant et ainsi de suite. Quelle synchronisation!

Vous avez tout suivi sur le fonctionnement ? 🙂

Intéressé(e) par la mise en pratique? N’hésitez pas à vous inscrire à nos cours de couture.